Blog sur l'Inbound Marketing et la stratégie réseaux sociaux

Développer son influence avec Linkedin : mode d'emploi 1/3

Posted by Pierre Miceli on 3 avr. 2017 10:49:47
Find me on:

Developper influence sur linkedin

La construction de l’influence sur Linkedin prend du temps. Il faut bien garder en tête que cela sera la résultante d’efforts de votre part, tant au niveau de l’optimisation de votre profil que dans l'interaction à fournir avec votre réseau.

Je vais donc m’attarder dans ce post à une première partie : la construction d’’un profil optimisé. Je réaliserai dans un second temps un article sur l’engagement et l’interaction qui représentent les points clés pour développer le relationnel et le social selling sur ce réseau social professionnel.

L’étape préliminaire pour construire son influence Linkedin : un profil optimisé

Il est certain qu’un profil mal rempli génèrera moins de vues et d’engagement qu’un profil bien ficelé. Par exemple un profil sans photo sera en moyenne vu 14 fois moins qu’un profil avec photo. Bien d’autres critères vont entrer en compte et je recommande d’apporter une attention particulière aux 8 critères suivants :

 

1 – Le titre de votre profil Linkedin

Il est important de vous différencier dès ce premier critère. Par exemple, si vous mettez un titre trop généraliste comme Directeur Marketing ou encore Responsable Communication, votre profil sera noyé au milieu de milliers d’autres. Pour vous différencier, vous pouvez ajouter des mots clés liés à votre expertise et compétences ou encore donner une dynamique avec une phrase imagée. Vous pouvez aussi opter pour une enfilade de compétences clés séparées par le fameux | qui permettra de clarifier tout cela.

Exemples :

  • Directeur Marketing | Digital | Omnicanal | Social Media
  • Directeur Marketing priorisant le Sales & Marketing Alignement
  • Directeur Marketing | Aeronautique | Gestion de crise | RSE

 

methodologie en 9 etapes pour définir stratégie réseaux sociaux

 

2 – Le résumé de votre profil professionnel Linkedin

Celui-ci fait partie des champs clés exploités par le moteur de recherche de Linkedin. Le résumé n’est pas le descriptif de votre position actuelle et encore moins une liste des services de votre entreprise. Il correspond à une synthèse de qui vous êtes, de ce que vous représentez, de ce que vous recherchez. Donnez du corps à ce résumé, mettez en avant vos forces et traits de caractère et n’hésitez pas à rajouter une petite phrase incitant à l’action et qui sera liée à votre business et priorités.

Exemple de phrase d'ouverture à écrire en fin de résumé :

N’hésitez pas à vous connecter avec moi pour échanger sur les thématiques d’innovation sociétale et QVT. Personnalisez juste votre demande et je vous répondrai !

 

3 – La photo

Linkedin est un espace professionnel, Facebook davantage privé. Le bon usage sur Linkedin est d’avoir une photo, vous l’aurez compris, professionnelle. Qu’est ce que cela signifie ? En premier lieu, n’ayez crainte, vous n’avez pas besoin de vous faire shooter par un professionnel. Si vous pouvez c’est bien, sinon pas de souci. L’objectif est d’avoir une photo de vous, souriante, sur laquelle vous manifestez une ouverture d’esprit et plutôt prise dans une ambiance de travail. Cela peut etre à votre bureau, pendant une conférence, devant un fond clair ou coloré.

 

4 – Les liens externes de votre profil Linkedn

Rien de plus énervant de ne pas pouvoir lier un profil intéressant à d’autres espaces web permettant de mieux cerner et comprendre l’environnement de la personne. Par liens externes, j’entends donc ici les liens vers votre blog, site web, Twitter et autres medias sociaux qui vous semblent pertinents de communiquer sur votre profil. Ces liens se situent sur la droite du profil de chacun.

 

5 – Les expériences professionnelles

C’est donc ici que vous pouvez parler jargon métier. Incluez les mots clés du rôle que vous avez réalisé. Mettez en avant les projets que vous avez portés. Parlez résultats, réalisations, concrétisations. Je recommande en général de détailler les 2 dernières expériences (celle en cours et la précédente). Cela dépendra également de vos années d’ancienneté et du nombre de postes. Il est évident qu’il n’est pas nécessaire de détailler vos premiers boulots si vous avez 15 ans d’ancienneté.

 

6 – Le nombre de connections de 1er niveau de Linkedin

Il y a toujours ce dilemme : quantité vs qualité. Certaines personnes vont favoriser la quantité et ainsi être connectées à de nombreuses personnes. Une de mes connaissances est par exemple connectée avec plus de 45 000 personnes.

Les connait-il ? ... évidemment que non.

Arrive-t-il à gérer les flux continus de statuts, de messages directs ?… non plus.

Le seul point positif est d’avoir une audience très importante lors de ses propres posts et de pouvoir entrer en contact direct avec ces personnes s’il le souhaite sans utiliser les inmails payants. Mais cela n’est pas la direction que je recommande. Une des forces de Linkedin est la mise en relation des personnes de 2nd niveau.

Je m’explique.

Vous aimeriez entrer en contact avec le CEO (que vous ne connaissez pas) d’une startup innovante. Vous vous rendez compte qu’un de vos contacts de 1er niveau est lui-même connecté à cette personne (grâce au petit chiffre 2nd situé en haut à droite du profil du CEO en question). Bingo : un petit message à votre connaissance et le tour est joué, il vous mettra en relation avec la personne. Et l’impact est toujours positif. Si quelqu’un de votre entourage vous recommande une autre personne vous allez porter une attention particulière à sa mise en relation !

Vous aurez compris que pour demander ces mises en relation, il est nécessaire de connaitre les personnes avec qui vous êtes connectées au 1er niveau ! C’est donc ici privilégier la qualité de vos relations. Maintenant, qualité ne veut pas dire se connecter avec 15 personnes seulement. Sinon, votre réseau de 2nd niveau sera relativement faible. Je recommande donc d’avoir entre 150 et 250 connections de 1er niveau. Une bonne règle pour sélectionner des contacts dit de qualité est par exemple de se connecter avec des personnes avec qui vous avez déjà échangé, discuté.

 

7 – Les compétences

Cette section vous permet d’identifier les compétences que vous avez acquises au cours de votre expérience professionnelle. Ces compétences font partie de la bibliothèque de compétences de Linkedin et est très riche. Vous trouverez sans aucun doute celles qui vous correspondent. Sélectionnez-en une dizaine et priorisez les 3 plus importantes. Petit à petit, ces compétences seront validés par vos connections de 1er niveau leur apportant ainsi plus de crédibilité.

Les compétences font également partie des champs clés pour le moteur de recherche Linkedin.

 

8 – Les recommandations

Cette option est un des points forts de Linkedin : permettre à vos relations (collègues, manager, clients, partenaire business) de donner un avis sur votre collaboration. Ces pratiques viennent crédibiliser votre profil et donner davantage d’arguments aux personnes qui le visitent de vous contacter. Alors pourquoi s’en priver ? Je dois dire que c’est un peu le point faible des utilisateurs français de Linkedin. Ils n’osent pas utiliser cette fonction. Cela laisse paraitre que vous cherchez à quitter votre entreprise. Mais ce n’est pas le cas ! et cela ne tient qu’à vous de faire le pas.

 

Voici donc 8 conseils pour faire de votre profil Linkedin peu visité, un profil prêt à interagir. L’interaction et la création de contenu sera clé dans l’émergence de votre influence sur ce support. Cela fera l’objet d’un prochain billet !

guide strategie réseaux sociaux en 9 étapes

Topics: Influence, linkedin